Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Déceptions en séries

23 Avril 2012 , Rédigé par ildblog Publié dans #Exclame-toi - parasite ! (= critique)

Ayant été dans le passé un "sérivore" non négligeable - à l'époque où le "replay" et le téléchargement n'existaient pas, ce qui impliquait d'être présent(e) devant son téléviseur à l'heure de la diffusion de l'épisode tout frais de sa série télé préférée - j'ai éprouvé de grandes joies, mais aussi de larges déceptions. Comme je vous ai déjà parlé de mes joies, je vais m'attarder un peu sur 5 déceptions - n'hésitez pas à "commentariser" cet article en exprimant votre accord ou désaccord. C'est parti ! :


(Toutes les images sont extraites du site Wikipedia).


1)

Ally_McBeal_S1_Opening.jpg

Ally McBeal, créée par David E. Kelley, 5 saisons, 1997-2002.

Les tribulations professionnelles et personnelles d'une jeune femme avocate engagée dans un cabinet où elle retrouve son grand amour de jeunesse. Une série très drôle (inénarrable Peter MacNicol incarnant John Cage !) dont les multiples gimmicks furent inspirateurs pour d'autres séries ou films ultérieurs.

MAIS...

La série s'est à mon avis perdue en chemin : les trois premières saisons étaient excellentes mais la quatrième a marqué le début de la fin. Je n'ai regardé que le dernier épisode de la cinquième saison pour voir la fin de la série.


2)

420px-Desperate_Housewives_Logo.svg.png

Desperate Housewives, créée par Marc Cherry, 8 saisons, 2004-2012.

Le quotidien de quatre femmes au foyer dans une banlieue chic américaine dont les trépidations ordinaires s'entremêlent aux aventures en tous genres, sans oublier un mystère particulier se dévoilant à chaque saison. Une grande série, très drôle, que j'ai découverte sur le tard, et qui bénéficie de l'excellente prestation d'acteurs de qualité.

MAIS...

La recette s'est à mon avis usée au fil des ans : l'intrigue annuelle est devenue routinière et les personnages perdaient en profondeur. J'ai décroché à la fin de la cinquième saison, ayant ensuite à peine regardé la sixième saison et ignoré la suite.


3)

ERTitleCard.jpg

ER, créée par Michael Crichton, 15 saisons, 1994-2009.

Le quotidien d'une équipe d'urgentistes au sein d'un hôpital de Chicago. Une grande série, animée par un ensemble d'acteurs formidables.

MAIS...

"Urgences" (le nom français de la série) a duré à mon avis TROP longtemps. Le renouvellement régulier des acteurs et personnages de la série n'y a pas fait grand chose : à force de trop tirer sur la corde, elle se rompt. Personnellement, j'ai décroché à la fin de la huitième saison (après la mort du Dr Greene), j'ai regardé quelques épisodes de la neuvième saison, et c'est tout. Je n'ai même pas pris la peine de regarder le dernier épisode de la série...


4)

240px-Sliders.svg.png

Sliders, créée par Tracy Tormé et Robert K. Weiss, 5 saisons, 1995-1999.

J'ai déjà parlé de cette série dans un article précédent intitulé Quand les parallèles prenaient la tangente... où vous pourrez lire tout le bien que j'en pense.

MAIS...

A mon avis, elle a souffert du même syndrome de perdition qu'Ally McBeal augmenté d'une baisse globale de qualité, sans oublier le départ de la plupart des acteurs principaux qui n'a pas dû arranger l'ensemble...

 

5)

The_Pretender.jpg

The Pretender, créée par Steven Long Mitchell et Craig W. Van Sickle, 4 saisons (1996-2000) et 2 téléfilms (2001).

Les aventures d'un jeune homme prodige surdoué, enlevé à ses parents dans son enfance et détenu pendant plus de vingt ans, qui s'échappe du Centre où il était enfermé et part à la recherche de sa famille tout en aidant la veuve et l'orphelin par volonté d'expiation des malheurs qu'il a provoqué en aidant ses anciens ravisseurs dans leurs projets machiavéliques. Poursuivi par ces derniers, il découvre ce monde extérieur qu'il n'avait jamais vu et découvrira de lourds secrets sur lui-même, sa famille et ses geôliers. Bref, une très grande série, qui mériterait certainement un article à elle toute seule dans mon blog et qui ne souffre d'aucun défaut.

SAUF...

Le défaut d'appartenir à la famille peu reluisante des séries inachevées. Les deux téléfilms ayant suivi les 4 saisons de la série n'avaient pas apporté toutes les réponses escomptées et avaient laissé de nombreuses questions en suspens et de nombreux fans (dont moi-même) en déroute. Onze ans après, je rêve toujours et encore de revoir encore une fois "Le Caméléon" (le titre français de la série) sur mon petit écran...

 

Et vous, quelles sont vos déceptions en séries personnelles ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

K-Limero 23/04/2012 22:22

AAAARRRRGGGGGHHHHHH!!!!
Enfer et damnation!!!
Pas Jack Bauer!
ON NE DIT AUCUN MAL DE JACK BAUER!!!!!
JA-MAIS!!!!!
^_^
(OK, OK, je prends une camomille et je vais me coucher...)
:-D

ildblog 23/04/2012 23:19



J'ai écrit que "j'AURAIS PU pousser" jusqu'à citer 24, mais je ne l'ai pas fait car cette série, bien que répétitive de par son concept figé, a maintenu une qualité identique tout au
long de son existence. Et puis, une autre preuve que je l'adore est que j'en ai l'intégralité en DVD !


Rassurée ?


C'est bien de kiffer Kiefer : t'as raison, c'est un bon gars. Je l'ai vu récemment dans "Melancholia" de Lars Von Trier : belle prestation !



K-Limero 23/04/2012 21:48

Ah non non non non non!!!!
Je m'inscris en faux concernant ER et Desperate! (et un peu concernant Ally)
Bon, je n'ai malheureusement ni le temps ni le temps de développer ce soir mais je tenai à ce que ce fut dit!
Nan mais!!!
(mais est-y fou c'ui là, franchement??? ER et Desperate, des déceptions???? J'm'en va y laver la goule au savon noir, c'est ben tout c'qu'y mérite, non mais!)
Sinon, de mon côté, je pense à une déception mais je vais me faire taper par une Diidinette si je le dis... M'enfin, tant pis, même pas peur : Kaamelot, Livre V!
Bon, allez, je te pardonne quand même!

ildblog 23/04/2012 22:20



Caaaalme !


J'ai pas dit que ces séries étaient nulles de chez nul ! J'ai simplement dit qu'à un moment, j'en ai décroché parce que je leur trouvais une attirance moindre, à force de qualité en régression ou
de traînage en longueur. Pas besoin de me savonner la cheutron ! J'adore re-regarder Ally McBeal, Desperate Housewives, ER, Sliders et The Pretender
quand l'envie m'en prend (même si ma chérie aime moins ER) et je projette toujours d'investir dans les coffrets DVDs d'Ally McBeal (dont je n'ai que la première saison) et
ER (dont je n'ai que les trois premières saisons). D'ailleurs, j'aurais pu pousser le bouchon en ajoutant 24 (répétitive au fur et à mesure des saisons) ou The Simpsons
(comme j'en ai déjà parlé dans mon article consacré à cette série) - et là, je me serais fait savonner une autre partie de mon corps !!


A bientôt ! ;-)