Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.94 : Chronique de "Zèrtz"

21 Octobre 2014 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

C'est le moment de conclure ma critique des jeux du "Projet GIPF" avec "Zèrtz", dernier jeu du projet arrivé dans ma collection, créé en 1999 par Kris Burm.

 

Ce jeu voit 2 joueurs s'affronter autour de la pose de billes sur un plateau hexagonal constitué d'anneaux (le plateau comporte 4 anneaux sur chacun de ses côtés). Les billes sont de trois couleurs : blanches, grises et noires. Pour gagner, il faut soit capturer 3 billes de chaque couleur, soit capturer 4 billes blanches ou 5 billes grises ou 6 billes noires.

 

Lors de son tour, un joueur doit effectuer deux actions, dont une obligatoire. La première action est placer une bille de la couleur de son choix sur un anneau libre de son choix, puis retirer un anneau de son choix de la table sans déranger les autres anneaux (donc de préférence à la périphérie du plateau). Par ailleurs, lors de cette action, si un ou plusieurs anneaux se retrouvent isolés à la faveur d'un retrait d'anneau du joueur actif, ces anneaux sont retirés du plateau et les billes qui s'y trouvaient éventuellement sont automatiquement capturées par le joueur actif. La deuxième action (obligatoire et supplantant donc la première action si elle est possible) est de capturer une ou plusieurs billes selon le même schéma de capture qu'au jeu de dames (une bille passe par-dessus une autre bille adjacente et la bille survolée est ainsi prise par le joueur actif, peu importe la couleur des billes capturantes et des billes capturées), sachant que plusieurs prises successives sont possibles et qu'en cas de multiples chemins de prises possibles, le choix des billes à capturer revient au joueur actif...

 

Comme vous vous en doutez déjà, notre première partie fut largement dominée par Frank qui a, comme d'habitude, compris plus rapidement que moi la subtilité de ce jeu. J'ai ainsi ressenti lors de cette première partie de "Zèrtz" quasiment la même paralysie que lors de ma première partie de "Gipf" - quoique, avec le recul, j'ai un peu mieux cerné l'essence du jeu. "Zèrtz" est un jeu abstrait qui nécessite indubitablement une bonne dose d'anticipation, et les multiples conditions de victoire proposées font constamment évoluer la réflexion autour de la stratégie à adopter.

 

Une petite photo, pour terminer :

Fin de partie : Frank a gagné après avoir capturé 6 billes noires...

Fin de partie : Frank a gagné après avoir capturé 6 billes noires...

Bref, un jeu zèrtzxtraodinaire que je vous recommande sans hésiter (si vous parvenez à le dénicher, car il se fait un peu rare)...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

GrandDavid 22/10/2014 00:32

Ce Chris Burm, je me demande comment-il faisait pour trouver le nom de ces jeux...

ildblog 22/10/2014 09:23

Excellente question ! D'ailleurs un forum existe sur la page BGG du "Projet GIPF" à propos des noms de ces jeux, et je te laisse découvrir les réponses (s'il y en a ?) ; http://boardgamegeek.com/thread/671275/names-games