Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.87 : Chronique de "Back To The Future : The Card Game"

12 Octobre 2014 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

Je reviens vers mon blog le temps d'un article pour vous conter l'excellente soirée d'hier...

 

Excellente car nous avons reçu nos chers amis Gaby et Frank, ainsi que leurs enfants, et aussi Grand David (qui est surnommé ainsi parce qu'il est... grand !). Après que tout ce beau monde se soit régalé grâce à la cuisine divine de ma petite femme chérie, Frank, Grand David et moi sommes passés au chapitre "jeux de société" de la soirée - car, il faut le préciser, Grand David est féru de jeux, comme Frank et moi, et également inscrit sur BoardGameGeek.

 

Sachant qu'il est aussi, comme moi, un grand fan (à plusieurs niveaux !) de la trilogie cinématographique "Back To The Future" (alias "Retour Vers Le Futur"), j'ai proposé à Grand David d'essayer les deux jeux de société de ma collection en rapport avec cette trilogie. Si le jeu de plateau (http://ildblog.over-blog.fr/article-mes-amours-5-3-2-chronique-de-back-to-the-future-the-board-game-78641726.html) a été un franc moment d'amusement tamisé par le fait qu'il demeure tout de même un simple jeu de parcours genre "jeu de l'oie", le jeu de cartes (présenté dans l'article http://ildblog.over-blog.fr/mes-amours-7.2.5-ma-collection-back-to-the-future-partie-5/5) a davantage retenu notre attention ; et comme Grand David connaissait bien les règles, il nous a très facilement introduit à ce jeu. Ainsi, tous les ingrédients étaient réunis pour passer un bon moment, d'autant que j'avais mis en fond sonore la musique des films composée par Alan Silvestri : on était littéralement au coeur de l'action !

 

Ce jeu propose donc à 2 à 6 joueurs de revivre l'intensité des voyages temporels de la trilogie cinématographique. Une série de cartes spécifiques présentant la chronologie des événéments cette trilogie est installée sur la table sur quatre lignes de six cartes chacune, de A-1 (première carte de la première ligne) à D-6 (dernière carte de la dernière ligne), avec des cartes affichant des événements différents selon leur côté recto ou verso. La première carte de la deuxième ligne (soit B-1) est particulière car constituée d'un petit paquet de cinq cartes aux rectos identiques et aux versos différents, puisqu'une seule de ces cinq cartes affiche l'événement indiquant que Doc Brown n'a pas inventé la machine à voyager dans le temps. Parmi les cartes de la frise, certaines sont appelées "linchpins" parce qu'elles constituent les points de départ des changements (ou paradoxes) temporels, et d'autres sont appelées "ripplepoints" parce qu'elles seront retournées en fonction de la modification des cartes "linchpins" précédemment mentionnées (ce que Doc Brown nomme "l'effet de propagation" dans le deuxième film de la trilogie). Chaque joueur se voit attribuer une carte symbolisant l'un des personnages de la trilogie ayant pour objectif secret que certains événements se déroulent d'une certaine façon (c'est-à-dire que certaines cartes soient visibles sur une face précise) avant de devoir retourner la première carte B-1 visible en espérant qu'elle affiche l'événement "Doc Brown n'a pas inventé la machine à voyager dans le temps" afin de geler cette séquence chrono-événementielle à jamais et ainsi empêcher sa modification.

 

Par ailleurs, le joueur reçoit, en plus de son identité secrète, trois cartes de la pioche. Un tour de jeu consiste à piocher une carte et à jouer une carte de sa main - mais le joueur peut choisir de ne pas jouer une carte et opter pour la pioche d'une deuxième carte. Il y a cinq types de cartes : 1) les cartes "items" qui peuvent être posées sur la table en face du joueur et qui seront utiles de manière autonome ou en combinaison avec d'autres cartes, 2) les cartes "machines à voyager dans le temps" qui permettent de retrourner n'importe quelle carte "linchpin" et les cartes "ripplepoints" qui y sont associées, 3) les cartes "action" qui permettent d'opérer des actions simples, 4) les cartes "actions puissantes" qui permettent d'opérer des actions plus importantes et parfois en dehors du tour de jeu du joueur, et 5) les cartes "doubleback" qui permettent de retourner une carte "linchpin" spécifique en laissant la possibilité d'opérer un second changement temporel si le joueur a posé devant lui une carte "item" spécifique. Toute carte jouée est aussitôt empilée dans la défausse de cartes.

 

Ainsi, les joueurs jouent alternativement les cartes issues de leurs mains respectives, tentant de manipuler les événements de la chronologie dans leur propre sens. Notre première partie fut très animée et marquée par de multiples rebondissements : Frank changea d'identité secrète deux fois durant le cours de la partie (c'est possible grâce à une carte spécifique !), les mains de cartes changèrent de propriétaire à plusieurs reprises, des cartes de la frise sur la table changèrent de face plusieurs fois de suite (et parfois dans la même tour !), Grand David fut celui qui retourna le plus grand nombre de cartes en B-1, sans succès (heureusement pour nous !). Bref, on ne s'est pas ennuyés ! La victoire me revint finalement après une bonne heure de jeu, lorsque les événements souhaités par mon personnage secret furent ENFIN (!!) correctement affichés et que je retournai la dernière carte en B-1 sans en être empêché.

 

On regarde tout cela en deux photos :

Mon jeu à la fin de la partie : mes trois cartes "items" posées devant moi, mon personnage secret à gauche, et les cartes qui me restaient en main

Mon jeu à la fin de la partie : mes trois cartes "items" posées devant moi, mon personnage secret à gauche, et les cartes qui me restaient en main

La frise chrono-événementielle à la fin de la partie : quelle lutte acharnée, notamment pour avoir B-3 et B-4 dans le bon sens !

La frise chrono-événementielle à la fin de la partie : quelle lutte acharnée, notamment pour avoir B-3 et B-4 dans le bon sens !

Mon impression finale ? Un très bon jeu, à n'en pas douter. On est bien immergés dans l'univers de "Back To The Future" et on se prend très rapidement à vouloir changer le cours du temps. Il y a quand même quelques choses à redire : 1) il faut accepter d'emblée que le jeu soit parfois une lutte acharnée, car on peut facilement (et rapidement) soit voir les modifications qu'on a opérées sur la frise bouleversées en une milliseconde, soit se voir empêché d'appliquer l'effet d'une carte jouée parce qu'un autre joueur nous contre avec une carte de sa main, 2) il n'y a pas de limite au nombre de cartes que l'on peut avoir en main, ce qui peut éventuellement occasionner un déséquilibre entre les joueurs - concernant ces points 1) et 2), des variantes proposées par des internautes membres de BoardGameGeek suggèrent d'une part qu'il soit interdit de retourner une carte "linchpin" qui ait été déjà retournée dans le tour immédiatement précédent, et d'autre part que les joueurs ne stockent pas plus de douze cartes dans leur main - et surtout 3) comme des internautes membres de BoardGameGeek l'ont déjà écrit, je trouve regrettable que la victoire repose finalement sur le simple retournement de carte favorable en B-1. Grand David en a fait les frais hier, puisqu'il aurait pu gagner à deux ou trois reprises s'il n'avait pas souffert d'avoir retourné deux ou trois cartes défavorables en B-1, et c'est finalement moi qui ai retourné la dernière carte en B-1 qui était de facto la bonne : ce n'est déjà pas simple de batailler pour avoir les bonnes cartes avec les bonnes faces visibles sur la frise sur la table, et il faut en plus avoir la bonne chance (sur cinq) de retourner la bonne carte en B-1 !

 

Cela étant dit, si l'on accepte de jouer, l'on accepte bien sûr l'intégralité des règles et des petits désagréments pouvant survenir durant la partie. Une fois la pilule digérée, on se plaira à jouer avec les personnages et les événements des trois films "Back To The Future" avec un plaisir non dissimulé, à plus forte raison si l'on est fan des trois films, mais à condition de comprendre l'anglais, car le jeu (cartes et règle) est en V.O. intégrale...

 

Quel bon jeu, nom de Zeus !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

G.David 12/10/2014 21:28

Great Scott !

Sniff, je crois que j'ai eut 4 fois l'occasion de gagner et paf raté ! Cela a juste permis d'épurer les cartes afin de laisser notre hôte gagner.
M'enfin, comme on dit, l'important n'est pas la victoire mais l'amusement, et de ce coté là, pas de problème, il était au rendez-vous.

lafeecocon 12/10/2014 11:36

Youhou! Un nouvel article et pas n'importe lequel! ;-) Contente que tu aies aimé le jeu et que tu aies passé une bonne soirée! gros bisous! <3