Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.79 : Chronique de "Les Géants de L’Île de Pâques"

4 Mai 2014 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

Autre jeu de ma collection étrenné avec l'aide de Delphine : "Les Géants de L'Ile de Pâques", créé en 2007 par Fabrice Besson. Comme d'autres pépites éditées par Matagot ("Cyclades", "Kemet", ou "River Dragons"), ce jeu bénéficie d'un matériel somptueux servant une règle qu'il nous a fallu apprivoiser, mais que nous avons trouvée originale.

 

Ce jeu propose à 3 à 5 joueurs (et il existe une variante 2 joueurs) de gagner le maximum de Points de Prestige (PP) en érigeant des Moaïs (statues) sur des Ahus (socles). En début de partie, chaque joueur reçoit son matériel de départ : 1 paravent, 2 marqueurs tribaux, 1 pion Ouvrier, 1 pion Chef, 1 pion Sorcier, et entre 5 et 7 socles Ahus selon le nombre de joueurs. Une forêt d'arbres, symbolisée par 7 hexagones adjacents, est installée sur l'île. Les statues Moaïs, de 3 tailles différentes, et les coiffes rouges des statues sont toutes prêtes à être utilisées. Lors d'un tour (en commençant par le premier joueur qui change à chaque tour), chaque joueur doit :

1) lancer des dés pour tirer des Moaïs au sort.

2) enchérir simultanément sur les statues Moaïs afin de les remporter. Pour ce faire, on cache dans une main des marqueurs tribaux - celui qui en a le plus choisira en premier sa statue Moaï - et dans l'autre main des pions Ouvriers - qui seront ainsi mis de côté pour scuplter une statue Moaï, sachant qu'il faut au moins autant d'Ouvriers que la hauteur de la statue Moaï voulue (1, 2 ou 3).

3) poser des pions alternativement sur l'île afin :

- de constituer un chemin de la carrière de Moaïs ou de la carrière des coiffes vers les rivages de l'île pour transporter les Moaïs sur leurs socles Ahus ou les coiffes sur les Moaïs

- d'effectuer un pouvoir spécial : le Sorcier qui peut recruter un Ouvrier, gagner 1 marqueur tribal, prendre des rondins de bois qui aideront au transport des Moaïs ou des coiffes, réserver un Ahu en y déposant un socle de sa couleur face visible, ou scuplter une coiffe dans la carrière de coiffes. Le Chef, de son côté, peut effectuer une action identique à celle du Sorcier à condition de briser 2 demi-tablettes Rongo.

- d'acheter des demi-tablettes Rongo, disponibles au prix d'un marqueur tribal lors de cette même phase 3.

- passer définitivement - lorsque tous les joueurs ont effectué l'action/les actions voulue(s) et qu'ils passent, c'est la fin de cette phase 3.

4) transporter des statues Moaïs et/ou des coiffes rouges vers les socles Ahus ou les Moaïs. Cette action s'effectue en faisant cheminer de case en case la statue Moaï de la carrière des Moaïs vers l'Ahu souhaité ou la coiffe de la carrière des coiffes vers le Moaï souhaité, mais il n'est pas obligatoire de la faire d'un seul tenant. Pour ce faire, on emploie la chaîne de pions disposés sur les cases hexagonales de l'île, qu'ils soient de la couleur du joueur actif ou non, mais en sachant que si l'on utilise des pions d'autres joueurs, ces derniers gagnent 1 PP par pion utilisé. Les pions doivent être assez forts pour transporter le Moaï en question - un Ouvrier et le Sorcier ont une valeur de 1, le Chef a une valeur de 3 - et, en cas de sous-nombre, ils peuvent être plusieurs sur la même case (2 Ouvriers peuvent transporter un Moaï de taille 2), ou se faire aider par des rondins de bois (1 Ouvrier aidé d'un rondin peut transporter un Moaï de taille 2). Si le Moaï est transporté jusqu'au rivage de l'île (avec un pion de la couleur du joueur actif dans la dernière case de transport), il peut être érigé sur un socle de ce joueur face non visible et y rester jusqu'à la fin de la partie. Si le Moaï ou la coiffe ne peuvent pas être menés jusqu'au bout de leur route, ils peuvent être laissés au milieu de la jungle, au risque d'être récupérés par un autre joueur lors de la prochaine phase de transport, sauf s'ils sont surmontés d'un marqueur tribal du dernier joueur actif, ce qui garantit qu'il sera le seul à pouvoir les récupérer. La démarche de transport d'une coiffe est identique en tous points à celle du Moaï, si ce n'est que la coiffe n'a qu'une valeur unique de 1. A la fin de cette phase, tous les rondins de bois sont écartés du jeu, ce qui en fait une denrée rare et précieuse pour les joueurs.

5) terminer le tour en reprenant tous ses pions derrière le paravent et en changeant de premier joueur.

 

A la fin de la partie (lorsque l'un des joueurs se retrouve sans aucun socle à la fin de la phase 4), le score final est calculé. Chaque Moaï érigé sur un Ahu par un joueur lui rapporte les points de prestiges indiqués en noir sur le plateau multiplié par la taille du Moaï (1, 2 ou 3), et si le Moaï est paré d'une coiffe, les points indiqués en rouge sur le plateau y sont additionnés.

 

Notre première partie des "Géants de l'Ile de Pâques" fut un peu hésitante au départ, mais très rapidement rodée par la suite. Il faut dire que nous n'avons pas l'habitude de requérir les services des autres joueurs pour effectuer nos propres actions, et le transport de Moaïs et de coiffes s'est avéré être un sacré casse-tête, sachant que nous avons utilisé la quasi-totalité des rondins de bois disponibles dans le jeu ! En ce qui me concerne, le plaisir fut présent, bien que j'ai eu un peu de mal à m'habituer à ce "partage des charges" entre joueurs. Comme pour "Terra Mystica" et "Tzolk'in", je suis parti bille en tête, et ai terminé en dernière position à la fin de la partie - d'autant que c'est moi-même qui l'ai arrêtée en érigeant un Moaï sur mon dernier Ahu : j'étais tellement persuadé d'avoir une bonne chance de gagner que j'ai souhaité en finir rapidement, mais j'avais malheureusement choisi d'ériger des Moaïs de plutôt petite taille à des endroits peu fructueux en PP, alors que mes adversaires avaient vu plus grand. Il n'empêche que je garde une bonne impression de ce jeu au final, et que je vous le recommande sans hésiter.

 

Avant de conclure, voici quelques photos pour vous montrer à quel point ce jeu est beau :

Vue du plateau de jeu après la fin de la partie

Vue du plateau de jeu après la fin de la partie

Plateau, Moaïs, coiffes, dés, paravents, pions : quel matériel envoûtant !

Plateau, Moaïs, coiffes, dés, paravents, pions : quel matériel envoûtant !

Zoom sur le dernier chemin utilisé pour transporter mon dernier Moaï non coiffé

Zoom sur le dernier chemin utilisé pour transporter mon dernier Moaï non coiffé

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lafeecocon 04/05/2014 14:28

J'ai adoré ce jeu très très original, dépaysement garanti! :-)