Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.65 : Chronique de "Dalapapa"

20 Janvier 2014 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

Petit retour dans le temps dans cet article pour chroniquer un jeu auquel notre bande de copains s'est essayé en décembre 2013 et pour en même temps rendre hommage à son créateur, l'homme qui (à l'insu de son plein gré !) a contribué à nourrir ma passion pour les jeux de société à force de fréquenter son excellentissime site Internet http://jeuxsoc.fr/. Le jeu est "Dalapapa", créé en 2003 et édité en 2006. Son créateur est François Haffner.

 

"Dalapapa" est un jeu de pose de dominos à double face affichant des disques et des moitiés de disques de couleurs variées (bleus, jaunes, rouges et verts) et se joue de 2 à 4 joueurs. D'abord, chaque joueur tire un domino appelé "Dalapapa" du sac et les connecte dans le respect de la règle du jeu pour former la position de départ - les dominos ainsi posés en préambule ne rapportent aucun point. Puis, chacun des joueurs tire de nouveau deux Dalapapas dans le sac pour constituer sa main.

 

Le but du jeu est de terminer la partie avec un nombre de points minimum déterminé à l'avance - la règle de base propose un objectif de 60 points à atteindre. Pour gagner des points, il faut connecter les Dalapapas entre eux et réaliser des groupes de disques entiers voisins d'une même couleur. Ainsi, lorsque deux Dalapapas sont connectés par un joueur, la création d'un disque résultant de l'assemblage de deux demi-disques de la même couleur rapporte 1 point, et l'on peut créer plus d'un disque par connexion de Dalapapas, ce qui rapporte davantage de points, sans oublier qu'1 point bonus par disque est octroyé à partir de trois disques créés lors le même coup. Le joueur peut, s'il le souhaite, poser ses deux Dalapapas en main lors du même coup, mais la pose du deuxième Dalapapa inflige une pénalité de 4 points : il vaut donc mieux être sûr de gagner un maximum de points pour amortir cette perte dans le score. L'autre moyen de marquer des points est la création d'un groupe de disques voisins de la même couleur, et l'on marque autant de points qu'il y a de disques voisins de la même couleur dans ce groupe.

 

"Dalapapa" est un jeu extrêmement habile et plus subtil qu'il n'y paraît. Connecter des dominos entre eux pour gagner des points relève du niveau de base, mais réfléchir à la formation des groupes de disques est plus délicat, d'autant que les deux Dalapapas réversibles en main offrent 4 possibilités de jouer à chaque personne. Il faut donc regarder chaque face de chaque domino, évaluer quel est le coup le plus fructueux, réfléchir également à l'ordre dans lequel on les joue, car cela peut rapporter plus de points !

Fin d'une partie bien appréciée par mes camarades de jeux !

Fin d'une partie bien appréciée par mes camarades de jeux !

Non content d'être un jeu en lui-même, "Dalapapa" est ce qu'on appelle un système de jeu, puisqu'il accueille de multiples possibilités de jeux, en solo ou à plusieurs, avec les règles qui l'accompagnent : je vous renvoie à la page du jeu sur le site de François Haffner (http://jeuxsoc.fr/?principal=/jeu/dalap?) pour découvrir tout ce que l'on peut faire avec une boîte de "Dalapapa" qui constitue une pépite que je vous recommande sans modération !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

feecocon 20/01/2014 21:13

Un petit jeu fort sympathique qui a l'air tout simple mais qui ne l'est pas tant que ça quand on y réfléchit bien.. Un bon jeu auquel je rejouerai volontiers.