Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.46 : Chronique de "Château Roquefort"

12 Août 2013 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

Notre journée du 11 août fut l'occasion de faire essayer un jeu qui a remporté l'adhésion unanime de mes amis Delphine, Jocelyne et David : j'ai nommé "Château Roquefort", créé en 2007 par Jens-Peter Schliemann et Bernhard Weber.

"Château Roquefort" fait partie de ces jeux particuliers pour lesquels le plateau de jeu n'est ni plus ni moins que la boîte du jeu elle-même ! Cette boîte représente ainsi un château carré avec quatre tours en ses coins. Sous les toits de ce château (dans les greniers ??) sont éparpillées des tuiles : certaines sont vierges, d'autres arborent des symboles de fromages. Chaque joueur se voit confier quatre petits pions souris de sa couleur et dispose lors de son tour de 4 points d'action qu'il peut utiliser parmi 3 types disponibles : soulever un toit pour voir ce qu'il y a en-dessous, entrer/faire avancer un pion souris dans le château, ou prendre la tuile disponible restante et faire bouger une ligne des sols des greniers afin de changer la disposition des tuiles en question - chaque action peut être exécutée plus d'une fois, sauf la dernière citée. Attention cependant aux souricières (jetons troués) qui peuvent faire tomber les pions souris dans les oubliettes du château ! En utilisant ses points d'action au mieux, chaque joueur a pour mission de poster deux de ses souris sur le même symbole fromage afin de gagner le jeton de victoire correspondant à ladite variété de fromage. Le vainqueur de la partie est celui qui collecte quatre variétés de fromage différentes.

Ainsi, il faut jongler entre les différentes souris en jeu dans le château, échapper aux pièges, contourner les obstacles et déterminer la meilleure stratégie pour dénicher les 4 variétés de fromage différentes ainsi convoitées. N'oublions pas non plus l'aspect "mémoire" du jeu : les parcelles des greniers non occupées par des pions souris se voient recouvertes de leur toit en fin de tour. Il demeure aussi important de se souvenir qu'un joueur privé de trois de ses quatre souris, et donc rendu incapable d'aligner une paire de symboles de fromage, cause l'interruption immédiate de la partie.

Fin de la partie

Fin de la partie

Ma chérie et moi avions déjà participé à une partie à quatre joueurs, mais ce fut avant-hier notre première partie à cinq joueurs, ce qui nous a permis d'utiliser pour la première fois un set de quatre pions souris grises supplémentaires et la tour périphérique amovible contenus dans l'extension du jeu intitulée "Cheesy Gonzola" des mêmes créateurs parue en 2008. A cinq joueurs, c'est encore plus difficile d'évoluer dans le château sans se marcher dessus, même si une action est ajoutée aux trois de base : déplacer la tour périphérique pour permettre l'entrée d'un pion souris à d'autres points du château. Cependant, le jeu ne perd pas en intensité et procure toujours un plaisir non dissimulé, d'autant que le thème est absolument trop mimi tout plein !

Bref, un autre excellent jeu que je vous recommande, évidemment !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Féecocon 13/08/2013 11:36

Ce jeu est très mignon, bien foutu et pas du tout compliqué. En plus, on peut faire des méchants coups à ses adversaires. C'est très vicieux et ça amuse tout le monde. Je recommande même pour les jeunes enfants.