Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.36 : Chronique de "Ricochet Robots"

17 Février 2013 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

ricochetrobotsjedisjeux.net.jpg

(image tirée du site jedisjeux.net)

 

Chronique suivante : "Ricochet Robots", créé par Alex Randolph en 1999.

 

Bon, malheureusement, ce jeu-là n'a pas DU TOUT remporté l'adhésion de mes camarades de jeux, et je peux tout à fait les comprendre. Son avantage : on peut y jouer seul ou à 12. Son inconvénient : il creuse la caboche comme rarement j'ai vu des jeux de société le faire, et c'est ce qui décourage les plus teigneux et les moins vaillants...

 

Dans une aire de jeu fermée créée parmi 96 combinaisons possibles sont disposés 4 pions robots de couleurs différentes. Un joueur tire au hasard l'une des 17 cibles disponibles. Chaque joueur doit ensuite réfléchir aux trajets possibles et calculer le nombre de coup minimum (mais forcément supérieur à 1) qui permet à un robot d'une couleur donnée d'atteindre la cible désignée. Lorsqu'un joueur a annoncé un nombre de coups à haute voix, un sablier d'une minute est retourné, laissant ainsi 60 secondes à ses adversaires pour trouver une meilleure solution. Le joueur ayant trouvé le nombre de coups minimum et ayant fait sa démonstration victorieuse sur le plateau de jeu devant les autres joueurs remporte le marqueur cible en question. Le vainqueur de la partie est celui qui collectionne le maximum de marqueurs cibles après avoir joué les 17 cibles disponibles lors de la partie.

 

Facile ? Non ! Car les robots se déplacent de manière très scriptée : toujours en ligne droite jusqu'à ce qu'ils recontrent un obstacle : mur, bord du plateau, autre robot (car même si c'est un robot d'une couleur donnée qui doit atteindre la cible désignée, il n'est pas interdit d'utiliser les autres robots !). Personnellement, avant même de connaître l'existence de "Ricochet Robots", j'avais déjà goûté à ce système de jeu où des créatures se déplaçaient de manière scriptée dans une aire fermée : dans un jeu vidéo qui s'appelait "The Brainies", publié par Titus sur Super Nintendo en 1994. En voici la preuve en photo :
tbrasn008.jpg

(image tirée du site jeuxvideo.com)

 

C'est pour cette raison que "Ricochet Robots" ne m'effraie pas comme la plupart de mes camarades de jeux.

 

Bref, un jeu à recommander aux joueurs éclairés qui sont volontaires pour un bon moment de prise de tête !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

G. David 11/07/2016 16:50

Plus de trois ans après, j'ai pu découvrir ce jeu que je ne connaissais ni d'Adam, ni d'Eve.
Le concept est simple, l'exécution ardue.
Certains trajet sont stupidement simple (en trois-quatre coups), d'autre sont ridiculement complexes (entre 20 et 30 coups)
J'ai bien aimé, cela ma fait penser à une sorte de variante bizarre de Roborally.

Valérie 17/02/2013 17:05

J'ai testé ce jeu mais c'est trop dur pour moi! Désolée mon Dom! :S