Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.34 : Chronique de "Dvonn"

17 Février 2013 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

dvonnjeuxdenim.be

(image tirée du site jeuxdenim.be)

 

Chronique suivante : "Dvonn", créé par Kris Burm en 2001.

 

J'ai essayé ce jeu avec Lucien après nos trois parties de "Yinsh", et j'avoue y avoir accroché assez vite aussi. "Dvonn" n'est pas plus complexe que "Yinsh" mais il requiert à mon avis davantage de concentration. Sa similitude avec le jeu "Avalam" m'a très vite sauté aux yeux, mais "Dvonn" n'en demeure pas moins délicat...

 

Au début du jeu, les deux joueurs placent alternativement les fameuses pièces "Dvonn" rouges, puis leurs propres pions noirs et blancs sur le reste du plateau de jeu. Comme dans "Avalam", un tour de jeu consiste à empiler un pion ou un tour de pions sur un autre pion ou tour de pions, le propriétaire d'une tour de pions étant désigné par la couleur du pion au sommet de cette tour. Et là peut s'arrêter la comparaison avec "Avalam"...

 

En effet, les règles du jeu deviennent plus élaborées par la suite. D'abord, un pion cerné de six autres pions ne peut être déplacé, ce qu'il signifie qu'il faut d'abord commencer à jouer les pions à la périphérie du plateau de jeu. Ensuite, un pion donné doit être déplacé d'une case, mais une tour de pions donnée doit être déplacée en ligne droite d'autant de cases que le nombre de pions qui constitue sa hauteur. Enfin, tout pion ou tour de pions n'étant plus en contact avec un pion "Dvonn" rouge est écarté(e) du plateau de jeu - au contraire d'"Avalam" dans lequel les tours isolées demeurent sur le plateau de jeu en vue du comptage de points final. Le jeu se poursuit jusqu'à ce qu'aucun mouvement ne soit plus possible.

 

Le comptage de points final dans "Dvonn" est d'ailleurs radicalement différent de celui dans "Avalam". Dans "Avalam", chaque tour sur le plateau de jeu rapporte un point à son proriétaire, quelle que soit la hauteur de la tour ; dans "Dvonn", les derniers pions et tours de pions restant(e)s sont empilés par leurs propriétaires respectifs, et celui qui a le plus haut empilement de pions en sa possession est le vainqueur.

 

Un jeu mdvonnumental, donc !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article