Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.21 : Chronique de "Tsuro"

29 Avril 2012 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

Image tirée du site jedisjeux.net

Image tirée du site jedisjeux.net

On ne perd pas les bonnes habitudes : c'est parti pour la chronique de "Tsuro", jeu de société créé en 2005 par Tom McMurchie.

 

"Tsuro" est l'une de mes dernières acquisitions et force est de constater qu'il a séduit pas mal de mes camarades de jeu. A son avantage, plusieurs qualités évidentes : une jouabilité bien pensée et astucieuse, une rejouabilité garantie (puisque deux parties successives ne se ressembleront jamais), le fait de jouer de 2 jusqu'à 8 joueurs (eh oui !) et un esthétisme absolument envoûtant, sans oublier un matériel divin !

 

Kèskifofèralor ?

Dans "Tsuro", le but est de rester le dernier présent sur le plateau de jeu. Ce dernier est en fait une grille de 6 cases sur 6 prête à accueillir les tuiles des joueurs. Ces dernières sont des entrelacements de chemins à suivre par les pions des joueurs (jetez un coup d'oeil à la photo ci-dessus). Au début de la partie, chaque joueur se place au bord du plateau (à l'emplacement de son choix), prêt(e) à emprunter le chemin qui va se dérouler devant lui/elle. Un tour de jeu consiste à 1) place une tuile devant son propre pion (parmi les 3 tuiles qu'on a en main), 2) faire avancer son pion sur le chemin ainsi dévoilé, et 3) piocher une autre tuile. Il ne faut évidemment pas que votre chemin vous mène vers l'une des bordures du plateau, sinon c'est perdu ! Et il est bien sûr interdit de poser une tuile "chemin" qui entraînerait un "suicide" immédiat (sauf si c'est là votre seule et dernière possibilité de jouer).

 

L'astuce suprême réside dans l'interaction entre joueurs. En effet, lorsque vous posez une tuile qui dévoile un nouveau chemin devant vous, votre pion se déplace jusqu'au bout de ce chemin, et si cette tuile ainsi posée dévoile en même temps un nouveau chemin pour vos adversaires, ils doivent aussi avancer dessus après votre mouvement. On imagine donc bien les coups d'enfoirés envisageables qui amèneront à éliminer ses petits camarades, mais sans jamais oublier une dernière règle importante : si le hasard du jeu amène deux pions de joueurs à se croiser sur le même chemin (et ainsi se rentrer dedans), ils seront éliminés tous les deux du plateau de jeu. Il faut donc faire très attention...

 

"Tsuro" permet donc des parties endiablées, rapides et très sympas. On pourra facilement faire plusieurs parties d'affilée, et toujours avec le même plaisir. Certes, le plus gros reproche qu'on pourrait lui faire est justement qu'il repose sur le hasard (de la pioche et du placement), et un joueur pourra judicieusement pester de se faire éliminer ou de perdre bêtement alors qu'il n'avait rien demandé. Mais après tout, lorsqu'on connaît les règles du jeu et qu'on les accepte telles quelles, on joue sans bouder son plaisir et sans bouder tout court !

 

Bref, c'est un jeu que je vous recommande allègrement !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article