Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.91 : Chronique de "Gipf"

21 Octobre 2014 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

Je continue sur ma lancée du "Projet GIPF" avec le bien nommé "Gipf", premier jeu de ce projet, créé en 1997 par Kris Burm.

 

Deux joueurs (Blanc contre Noir) s'affronte sur un plateau de jeu hexagonal comprenant 37 intersections, ainsi que 24 points sur les bords du plateau : ces 24 points constituent des points d'entrée exclusifs pour amener des pions sur le plateau de jeu. 3 pions de chaque couleur sont disposés sur le plateau avant de commencer la partie. Lors d'un tour de jeu, un joueur doit d'abord amener un pion de sa couleur (il dispose de 15 pions dans son stock de départ) sur l'un des 24 points d'entrée, puis pousser ce pion dans l'alignement de son choix vers une intersection libre ou vers une intersection occupée par un pion - dans ce deuxième cas, le joueur "pousse" les pions dans le même alignement, mais dans la limite du nombre de pions déjà présent dans ledit alignement, puisqu'un joueur ne peut/doit pas faire sortir un pion déjà présent sur le plateau de jeu...

 

Lorsqu'à la fin de son tour, un joueur réalise un alignement d'au minimum 4 pions adjacents de sa couleur, il les reprend en main. Si, dans le même alignement, il y a 1 ou 2 pions adverses qui sont contigus aux pions alignés, il les prend également. Pour gagner, un joueur doit faire en sorte que son adversaire n'ait plus aucun pion dans sa réserve : il faut donc disposer les pions de manière stratégique sur le plateau pour réaliser des alignements permettant de capturer des pions adverses. Mais rien n'est simple, car si réaliser des alignements est une nécessité, avoir des pions en réserve est tout aussi capital ! Et quand ma réserve de pions s'épuise, il est profitable de réaliser des alignements de 4 pions adjacents de ma couleur pour les récupérer dans mon propre stock. Ainsi, il faut gérer son stock de pions de manière équilibrée sans risquer la pénurie, mais en gardant à l'esprit qu'épuiser le stock de l'adversaire en prenant ses pions est une priorité...

 

Autant le dire tout de suite : j'ai eu beaucoup de mal à dompter "Gipf". Mon cher Frank a remporté toutes nos parties, et il m'a fallu autant de bons conseils de sa part que d'erreurs stupides de ma part pour commencer à m'approprier ce jeu. Ce qui m'a perturbé dans mon apprentissage du jeu, c'est le fait d'anticiper le déplacement de mon adversaire : en amenant mon pion sur le plateau, je me suis souvent retrouvé à faciliter la tâche de Frank qui amenait du coup l'un de ses pions et réalisait un alignement dans la foulée, à ma plus grande consternation. Je sais que l'anticipation est une qualité nécessaire pour les jeux abstraits (que ce soit celui-ci ou d'autres jeux comme les échecs), mais - je ne sais pas pourquoi - "Gipf" me paralyse. Pourtant, "Yinsh" (du même créateur) est aussi un jeu d'alignement de pions et je m'en accomode très bien. Quoiqu'il en soit, "Gipf" me demandera un peu plus de temps à appréhender, et je ne désespère pas de battre Frank un jour !

 

Une petite photo, quand même :

Fin de partie, (encore et encore !) gagnée par Frank !

Fin de partie, (encore et encore !) gagnée par Frank !

Bref, un excellent jeu abstrait, mais plus dgipffficile à apprivoiser...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article