Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.77 : Chronique de "Machi Koro"

27 Avril 2014 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

L'après-midi même de la réception du jeu japonais "Machi Koro", créé en 2012 par Masao Suganuma, nous avons profité de la visite de notre amie Delphine pour l'essayer aussi sec : notre plaisir fut à la hauteur de la patience dédiée à le comprendre. En effet, bien qu'équipés de la traduction française de la règle du jeu japonaise, avec les textes des cartes également traduits en français, il nous a fallu pas mal de temps pour comprendre et interpréter ces fameuses règles. Cependant, une fois partis, on ne s'est plus arrêtés...

 

"Machi Koro" propose à 2 à 4 joueurs de développer une "mini-ville" avec ses commerces, industries, et autres bâtiments en tous genres - tel un "Sim City" en jeu de société. Chaque joueur reçoit 3 pièces, 4 monuments à construire (et deux bâtiments de départ en cas de jeu à quatre joueurs : un champ de blé et une boulangerie). "Machi Koro" se joue avec des cartes mais aussi avec des dés, puisque à son tour, un joueur est chargé de lancer un ou deux dés. Chaque lancer de dé(s) appelle les joueurs propriétaires d'une carte arborant le total du ou des dés dans sa partie supérieure. Les effets desdites cartes peuvent concerner tous les joueurs ou seulement celui en action, impliquant un versement de revenus par la banque ou un paiement aux autres joueurs. Une fois les effets des cartes vérifiés et appliqués, chaque joueur est libre d'acheter un nouvel établissement ou de terminer la construction de l'un des 4 monuments en sa possession. Ne vous méprenez pas : ce sont bel et bien ces 4 monuments qui sont l'horloge du jeu puisque le premier à achever la construction de ses 4 monuments remporte la partie, mais rien n'est simple, car leurs prix respectifs sont de 4 pièces, 10 pièces, 16 pièces et 22 pièces ! Pour pouvoir les ériger, il va falloir amasser de l'argent, d'où la nécessité de construire divers établissements à cette fin (sachant que certains ne peuvent l'être qu'une seule fois par chaque joueur)...

 

Le génie de "Machi Koro", contribuant à l'excellente interaction qu'il instaure et au plaisir de jeu non négligeable qu'il propose, repose dans le fait que les établissements et monuments permettent aux joueurs d'évoluer dans leurs capacités. Par exemple, la production de matières premières générée par certaines cartes de base peut se révéler lucrative grâce à l'utilisation d'autres cartes plus avancées affichant des établissements qui transforment lesdites matières premières. Par ailleurs, si les cartes de base proposant des revenus le font de manière assez pingre, les cartes plus avancées le font plus généreusement. La construction d'un monument peut également apporter un grand plus dans le jeu d'un joueur : citons la gare qui permettra de lancer deux dés au lieu d'un seul, le parc d'attractions qui permettra de relancer les dés en cas de double (comme au "Monopoly"), ou la tour radio qui permettra de relancer le(s) dé(s) une fois en cas de score malencontreux. Du coup, la partie est extrêmement animée, puisque chaque joueur guette avec impatience le score de ses adversaires, espérant glaner un revenu intéressant qui lui donnera l'occasion de se développer à son tour...

 

L'on pourra éventuellement pester en disant que c'est la chance aux dés qui gouverne le destin des joueurs. En ce qui me concerne, je dis "certes, mais non" : "Machi Koro" est un très bon jeu, vivant, interactif, coloré et beau à regarder - jetez un coup d'yeux aux photos qui vont suivre ! - et il nécessite de gérer les aléas des dés en tentant de s'octroyer au moins une carte affichant chaque valeur en sa partie supérieure. Nous n'avons pas encore eu l'occasion d'essayer les cartes de l'extension reçue en même temps, mais inutile de vous dire que cela nous démange quand on sait à quel point la première partie nous a emballés ! En bref, "Machi Koro" est un excellent petit jeu qui se joue avec grand plaisir, sans se prendre la tête, et qui fera bonne impression à vos mirettes. Maintenant, régalez-vous avec mes photos :

Fin de partie : j'ai gagné d'un poil devant ma chérie !

Fin de partie : j'ai gagné d'un poil devant ma chérie !

Mes cartes à la fin du jeu : un développement dont je ne rougis pas...

Mes cartes à la fin du jeu : un développement dont je ne rougis pas...

Les cartes de ma chérie à la fin du jeu : elle a mené pendant un bon moment avec 3 monuments achevés sur 4, avant mon offensive finale...

Les cartes de ma chérie à la fin du jeu : elle a mené pendant un bon moment avec 3 monuments achevés sur 4, avant mon offensive finale...

Les cartes de Delphine à la fin du jeu : elle n'a pas démérité, nous mettant de bons bâtons dans les roues, mais n'ayant pas pu aller au-delà de 2 monuments achevés...

Les cartes de Delphine à la fin du jeu : elle n'a pas démérité, nous mettant de bons bâtons dans les roues, mais n'ayant pas pu aller au-delà de 2 monuments achevés...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

lafeecocon 02/05/2014 21:04

Ce jeu plein d'exotisme en provenance directe du Japon est un régal et est très fluide! Il est très bien pensé; j'ai hâte d'y rejouer! Merci Dom de nous faire découvrir ta merveilleuse collection!