Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de ildblog

Le temps d'une saison...

4 Novembre 2011 , Rédigé par ildblog Publié dans #Exclame-toi - parasite ! (= critique)

Image tirée du site Wikipedia

Image tirée du site Wikipedia

Image tirée du site Wikipedia

Image tirée du site Wikipedia

Si vous avez lu mon article intitulé "Mes amours 7", vous savez donc que l'un de mes "domaines" favoris est le voyage dans le temps (pour plus de détails, c'est ici : Mes amours 7 : le voyage dans le temps). Et dans ce domaine, le cinéma et la télévision ne se sont pas privés de nous montrer des joyaux : "Code Quantum" - que j'ai déjà chroniqué - en est un parfait exemple. Il serait cependant injuste et mesquin d'oublier deux autres créations, deux chefs d'oeuvre que sont "Crime Traveller" et "Journeyman"...

 

"Crime Traveller" est une série britannique créée en 1997 par Anthony Horowitz. En une saison de 8 épisodes, elle dépeint l'histoire d'un tandem d'officiers de police anti-terroriste (un détective et une scientifique) qui utilisent la machine à voyager dans le temps inventée par le père de la scientifique afin de résoudre des enquêtes criminelles. Dans cette série, le voyage dans le temps repose sur le principe du "schéma absolu" (je me permets de citer mon propre mémoire universitaire !) qui implique que la modification du passé est impossible - ou bien alors qu'elle l'est mais qu'elle est déjà intégrée dans le déroulement du temps. Les deux voyageurs de la série ne peuvent donc empêcher les crimes d'être commis : ils doivent simplement être des observateurs attentifs du passé afin de coincer les criminels. Problème de taille : la machine est immobile et imposante (située dans l'appartement de la scientifique) et impose à ses voyageurs une période limitée de retour en arrière symbolisée par un compte à rebours qu'il convient de respecter, au risque de rester bloqués à jamais dans une boucle temporelle sans fin. Bref, "Crime Traveller" est une série absolument géniale, bourrée d'humour et d'action (comme les britanniques savent si bien les faire !) et qui m'aura profondément marqué. C'est une perle exquise qui n'aura duré qu'une saison (hélas !), mais que j'ai cependant le bonheur de posséder en DVD...

 

"Journeyman" est une série américaine créée en 2007 par Kevin Falls. En une saison de 13 épisodes, elle raconte l'histoire d'un reporter dans un grand journal de San Francisco, marié et père d'un fils, qui se retrouve subitement doté de la capacité de voyager dans le passé : ses déplacements peuvent survenir à n'importe quel moment et pour une durée imprécise. Après avoir intégré le concept de ces déplacements temporels, le reporter découvre qu'ils ne sont pas hasardeux : ils doivent lui permettre de sauver quelqu'un ou de rétablir une situation délicate pour le mieux - à la manière de Sam Beckett dans "Code Quantum". Ici, le voyage dans le temps fonctionne selon ce que j'appelais dans mon mémoire universitaire le "schéma progressif" qui suggère que la modification du passé est possible et qu'elle peut entraîner des conséquences observables dans le présent. Le reporter sera rapidement secondé dans ses missions par son ancienne femme qu'il croyait décédée dans un accident d'avion mais qui s'avère en fait être une voyageuse temporelle comme lui - ce qui ne manquera pas de créer quelques tensions avec la femme du reporter et son frère officier de police (ayant eu pour compagne précédente la femme du reporter - faut suivre !!), sans oublier le fiston qui verra disparaître son père en plein saut temporel vers le passé, le prenant alors pour un magicien. Les situations que le reporter/voyageur devra affronter seront périlleuses et tourmenteront son espace-temps personnel à de nombreuses reprises, jusqu'à mettre sa propre vie en danger. Bref, "Journeyman" est une série géniale, bourrée d'action (comme les américains savent si bien les faire !), que je n'ai que très récemment découverte (grâce à une rediffusion sur M6) et qui vaut largement le détour, surtout quand on est fan de voyage dans le temps comme moi. C'est une perle exquise qui n'aura duré qu'une saison (hélas !), et que je ne possède pas en DVD puisqu'elle n'est pas encore parue sur ce support quatre ans après sa première diffusion, même pas aux Etats-Unis : un comble honteux !!

 

Deux grandes séries, donc...

 

Mise à jour du 19 juillet 2013 : après "Crime Traveller", "Journeyman" est sorti en DVD ! J'ai pu me le procurer sur amazon.co.uk : youpi !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article