Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Mes amours 5.3.112 : Chronique de "Thurn und Taxis"

16 Avril 2017 , Rédigé par ildblog Publié dans #Mes amours 5.3.X : Chronique d'un jeu de société

Hier soir, Grand David, ma femme et moi avons inauguré l'un des deux jeux d'occasion récemment acquis (lire : http://ildblog.over-blog.fr/2017/04/les-426e-et-427e-jeux-de-bonnes-affaires.html), à savoir "Thurn und Taxis", créé en 2006 par Andreas et Karen Seyfarth - et qui fut nommé "Spiel des Jahres" (Jeu de l'Année) 2006 en Allemagne. Pour culturationner mes lecteurs, le jeu tire son titre du nom de la Maison de Thurn und Taxis, famille allemande qui a dirigé un important service postal en Europe dès le XVIe siècle (merci Wikipedia).

 

Dans ce jeu, de 2 à 4 joueurs doivent développer les services de correspondance en installant des relais postaux dans les différentes villes de la carte du sud de l'Allemagne imprimée sur le plateau de jeu. Le jeu est en fait une quête des points de victoire (ou PV), car nombreux sont les moyens d'en glaner. Mais commençons par le commencement : au départ, chaque joueur se voit attribuer sa carte de bureau postal de la couleur choisie et 20 pions relais postaux de la même couleur. Il y a 22 villes reliées entre elles sur la carte du plateau, et 66 cartes affichant ces villes sont mélangées (3 cartes par ville), puis 6 cartes "villes" constituent une pioche visible sur le bord gauche du plateau. Les pions de PV sont préparés sur le plateau et les cartes "calèches" de valeur 3 à 7 sont installées dans la partie supérieure du plateau. La partie peut commencer !

 

Jouer un tour de "Thurn und Taxis" est très simple : 1) je dois piocher une carte dans la pioche visible ou dans la pioche cachée (deux cartes lors du premier tour puisque les joueurs débutent sans aucune carte en main), 2) je dois poser devant moi une seule carte ville débutant ou poursuivant une liaison unique entre plusieurs villes adjacentes (unique dans le sens où je ne peux élaborer qu'une seule liaison à la fois), et éventuellement 3) je peux choisir de marquer des points sur l'itinéraire ainsi exposé avec mes cartes. Par ailleurs, lors de mon tour, je peux exercer un (seul) pouvoir spécial au choix : défausser les 6 cartes visibles et en afficher 6 autres, ou piocher deux cartes villes au lieu d'une seule, ou poser devant moi deux cartes villes au lieu d'une seule pour débuter/compléter ma liaison, ou obtenir une carte calèche sur un itinéraire comme s'il comptait deux villes de plus.

 

Ah oui, je ne vous ai pas expliqué comment fonctionne le "scoring" : dès qu'un joueur a exposé un itinéraire d'au moins 3 cartes villes, il peut marquer des points, d'une part en prenant une carte calèche de valeur comprise entre 3 et 7 dans l'ordre de progression - cela signifie que si, par exemple, je n'ai pas encore gagné de carte calèche et que j'établis mon premier itinéraire comprenant 4 villes, je dois cependant prendre la carte calèche de valeur 3 (et non 4 puisque je n'ai pas eu la carte 3 auparavant : tout s'effectue progressivement), et d'autre part en plaçant un ou plusieurs relais postaux selon la règle suivante : soit un relais postal par couleur de province que la liaison effectuée parcourt (par exemple, si la liaison parcourt une ville orange, deux blanches et une verte, ça fait 1 relais en orange + 1 relais dans l'une des deux blanches + 1 relais dans la verte), soit un relais postal dans toutes les villes d'une seule province que la liaison effectuée parcourt (dans l'exemple précédent, 1 relais en orange OU 1 relais dans chacune des blanches OU 1 relais dans la verte). Et si jamais vous avez des relais dans toutes les villes d'une même province ou de deux provinces adjacentes (selon ce qui est indiqué sur la carte du plateau), vous gagnez un marqueur de PV. En ce qui concerne le pouvoir spécial d'obtenir une carte calèche sur un itinéraire comme s'il comptait deux villes de plus présenté en fin de paragraphe précédent, si je reprends mon exemple ci-dessus, ma liaison de 1 orange+2 blanches+1 verte compte donc 4 villes, mais je peux le transformer en itinéraire de 4+2=6 villes et potentiellement prendre la prochaine carte calèche intéressante pour moi - de valeur 6, mais uniquement si j'ai déjà celle de valeur 5, évidemment. A la fin du tour de jeu, le joueur doit si besoin écrémer sa main de cartes pour la réduire à 3 cartes maximum. La partie s'arrête à la fin du tour de jeu intégral lorsqu'un joueur a obtenu en premier la carte calèche de valeur 7 ou lorsqu'un joueur a placé ses 20 relais postaux - et les relais postaux restants retrancheront des points au score final des joueurs !

 

Vous l'aurez rapidement compris : "Thurn und Taxis" est un jeu extrêmement tactique pour plein de (bonnes) raisons. Il faut intégrer plusieurs paramètres en même temps : quelle liaison choisir ? quels marqueurs de PV convoiter ? quel pouvoir spécial éventuellement utiliser lors de son tour ? Cela nécessite de la planification et de la réflexion, mais l'enjeu en vaut la peine. Chaque joueur dispose de 20 relais postaux, mais il y a 22 villes : on ne pourra donc pas tout installer ! Les marqueurs de PV disponibles sur le plateau sont dégressifs, ce qui signifie que le premier servi sera le mieux servi : un autre facteur dont il faut tenir compte ! Et il faut également veiller à garder un oeil sur ses adversaires, que ce soit le nombre de relais postaux qu'il leur reste ou la valeur maximum actuelle de leur carte calèche. Bref, il faut être concentré pour savoir ce que l'on doit faire et à quel moment.

 

Au final, je vous recommande "Thurn und Taxis", tant il est bon ! On le compare volontiers à "Les Aventuriers du Rail" (que j'ai chroniqué ici : http://ildblog.over-blog.fr/mes-amours-5.3.50-chronique-de-les-aventuriers-du-rail-u.s.a), et c'est vrai qu'ils partagent des points communs, même si je les trouve assez différents dans le fond, notamment dans le domaine de l'interaction : il est facile de gêner un adversaire dans "Les Aventuriers du Rail" en lui chipant la liaison de wagons qu'il convoitait ardemment, alors que dans "Thurn und Taxis", TOUTES les liaisons peuvent être effectuées par TOUS les joueurs, d'où une impression de jouer un peu dans son coin avec cependant pour enjeu commun l'obtention aussi rapide que possible des meilleurs marqueurs de PV. Mais personnellement, cela ne me gêne pas plus que cela, vu la simplicité du jeu et les possibilités tactiques qui s'en dégagent.

 

Allez, deux photos pour conclure :

Fin de partie inaugurale : I'm the winner !

Fin de partie inaugurale : I'm the winner !

Tous mes points et mon relais postal restants !

Tous mes points et mon relais postal restants !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article