Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de ildblog

Cités à comparaître 2 : le verdict...

10 Novembre 2013 , Rédigé par ildblog Publié dans #Exclame-toi - parasite ! (= critique)

Image tirée du site eliosden.net

Image tirée du site eliosden.net

Dans l'article précédent de la catégorie "Exclame-toi, parasite !" (http://ildblog.over-blog.fr/cit%C3%A9s-%C3%A0-compara%C3%AEtre), j'avais entamé une première critique de la saison 2 du dessin animé "Les Mystérieuses Cités d'Or". Aujourd'hui, je reviens vers mes lecteurs après avoir vu l'intégralité des 26 épisodes de cette saison 2...

 

Oui, je sais, TF1 a diffusé le 24e épisode ce dimanche 10 novembre matin, alors "comment ai-je pu déjà voir le 26e épisode ?" devez-vous penser... Eh bien, j'ai pu le visionner sur l'excellent site eliosden.net, site qui, non content d'abriter un forum sur les nouveaux épisodes de cette saison 2, permet de visionner les épisodes diffusés sur la chaîne belge RTBF qui a deux semaines d'avance sur TF1...

 

Donc, pour moi, "Les Mystérieuses Cités d'Or" saison 2 sont finies, et je m'en vais en dresser le bilan...

 

Et ce bilan est toujours très mitigé...

 

Reprenons, si vous le voulez bien, mes premières critiques et mettons-les à jour - ATTENTION : SPOILERS EN VUE, n'allez pas plus loin si vous n'avez pas encore vu les épisodes 25 et 26 !

 

1) "Esteban, Zia et Tao sont en effet devenus assez niais" : oui, c'est encore vrai, et ça ne s'est pas franchement amélioré, ajouterais-je même. Ils surjouent toujours leurs émotions, et je ne reconnais définitivement plus les trois enfants éclairés et humbles que j'ai connus lors de la saison 1. La palme de cette navrante régression m'est tristement apparue dans l'épisode 24, lorsque Zia conjure Esteban de prier le Soleil pour disperser la brume après avoir emprunté les ascensionneurs dans l'entrée de la deuxième Cité d'Or et qu'Esteban se met à entamer nonchalamment une complainte digne d'un enfant de 5 ans réclamant une sucette qu'on ne veut pas lui donner. Pour moi, sachez-le, c'est à cet instant précis qu'Esteban est symboliquement "mort" dans cette saison 2, et bien qu'Esteban se fasse reprendre par Zia juste après cette supplique puérile et adresse une prière un peu plus digne de ce nom, cela ne change rien à mon avis : les scénaristes ont tout simplement crucifié leur héros principal sur l'autel de la stupidité. Sans oublier Tao, dont la roublardise grandissante n'a rien à envier à la niaiserie d'Esteban...

 

2) "Sancho et Pedro [ont vu] leurs travers exagérés et ils sont devenus des parodies d'eux-mêmes" : c'est encore vrai, et ça a largement empiré. Ils sont devenus aussi stupides que ridicules. La palme de leur imbécilité m'est tristement apparue lors de l'épisode 25, lorsque, attendant avec Mendoza la venue d'une personne mystérieuse - au passage, toujours habillés avec leurs vêtements habituels dans le froid tibétain alors que même les enfants s'étaient équipés plus chaudement ! - ils décident de prendre des précautions en vue de se protéger d'une éventuelle attaque de cette personne mystérieuse en allant ramasser des branches. S'ensuit un ballet qui va crescendo, montrant la surenchère de chacun des deux marins pour ramasser la plus grosse branche et assurer la meilleure protection, jusqu'à ce que Sancho se ramène avec un tronc d'arbre sous le bras. C'est également à cet instant que Sancho et Pedro sont symboliquement "morts" dans cette saison 2 pour moi, même si leur sort avait déjà été scellé il y a longtemps...

 

3) "Mendoza, ce marin jadis si fier, déterminé et énigmatique, est quant à lui devenu assez basique" : en fait, la fin de la saison 2 aura quand même eu le mérite de lui redorer un peu le blason. Son acharnement à voler la Pyramide de Mu dans la nef d'Ambrosius pouvait paraître suspect sans déchaîner l'intérêt général, mais on comprend avec le recul dans l'épisode 25 que tout était décidé dès l'épisode 13 : en effet, à Pékin, ce n'est pas par Zarès que Mendoza se fait enlever, mais par Athanaos, le père d'Esteban qui a échappé à la mort à la fin de l'épisode 39 de la saison 1 - je reviendrai plus tard là-dessus. Ainsi, non content d'avoir un agenda bien caché, Mendoza parvient également à réaliser un autre exploit : il redonne à Esteban les 2 parties centrales des médaillons des enfants qui étaient restées dans les portes de la première Cité d'Or, parties centrales sans doute récupérées par Athanaos et transmises à Mendoza à Pékin dans l'épisode 13 (comme l'explique le flashback vu dans l'épisode 26). Bref, Mendoza en a gagné un peu, et c'est bien...

 

4) "je vois mal comment développer un scénario aussi dense et élaboré sur la découverte de deux Cités d'Or en l'espace de 26 épisodes" : en fait, une seule cité d'or aura été découverte dans cette saison 2, ce qui génère une certaine satisfaction au niveau de son développement scénaristique, mais augure d'une grande inquiétude pour la suite : vont-ils parvenir à découvrir 5 cités d'or dans les deux saisons restantes ?!!

 

5) "on découvre une suite qui semble avoir perdu son âme en chemin, par la faute de personnages tournés en ridicule et égarés dans un scénario peu stimulant" : après les personnages, parlons du scénario. J'avoue avoir constaté une très bonne idée et beaucoup de n'importe quoi. A mon avis, la seule très bonne idée de cette fin de saison 2 est la récupération des parties centrales des médaillons des enfants, car soyons honnêtes : la saison 1 a beau être parfaite à tous points de vue dans l'esprit d'une grande majorité d'entre nous, elle se conclut à la fin de l'épisode 39 de manière bancale, puisque les enfants repartent à la recherche des autres cités d'or sans avoir au préalable récupéré les clés des cités d'or, à savoir les parties centrales de leurs médaillons ! Leur réintroduction à la fin de cette saison 2 est donc intelligente et garante d'une certaine continuité par rapport à la saison 1...

Seulement voilà, c'est bien là tout ce que je lui trouve de pertinent, à cette saison 2. Et si je vous parlais maintenant de tout ce qui m'a choqué ?

- le soldat Olmèque figé dans la glace dans l'épisode 23 : on se pose logiquement la question "qu'est-ce qu'il f*** là ?", à des milliers de kilomètres de son point de départ, avec son uniforme habituel incompatible avec la rigueur des températures du Tibet, et tenant dans sa main une carte dont l'origine demeure aussi mystérieuse que la manière dont il se l'est appropriée. Je pense qu'il a été simplement mis là pour satisfaire les fans de la saison 1, et j'imagine très bien les scénaristes en train de se dire : "ouais, tu vas voir, on va coller un Olmèque là, juste avant la cité d'or, ca va faire trop classe !". Mouais, pas du tout, en fait...

- la deuxième cité d'or dans l'épisode 24 : esthétiquement assez bien réussie, mais abritant les plans du bateau Solaris et une fabrique de Grands Condors à la chaîne : SACRILEGE ! Dans l'esprit de tous les fans, par définition, le Solaris et le Grand Condor sont des véhicules uniques, dont la découverte dans la saison 1 a été aussi fantastique que merveilleuse. Comment maintenant oser laisser supposer que le Grand Condor n'est qu'un véhicule fabriqué en série dans une cité d'or à des milliers de kilomètres de l'endroit où il est censé avoir été découvert en premier lieu ? Et puis encore, pourquoi fabriquer des Grands Condors à la chaîne ? Que deviennent-ils ensuite ? Pour résumer en un mot : beurk...

- Athanaos, le grand prêtre de la première Cité d'Or et père d'Esteban, toujours en vie : bof. Scénaristiquement, c'est une bonne idée : il est celui qui ramène les parties centrales des médaillons vers Esteban et Zia, il les suit tout au long de leur périple en Chine et au Tibet, et le fait qu'il soit atteint d'une maladie contagieuse suite à son action dans les tréfonds de la base Olmèque pour annuler les effets destructeurs du grand héritage de la première Cité d'Or constitue une très bonne idée de départ pour son retour dans la saison 2. Mais ce retour était-il nécessaire/souhaitable/envisageable ? Dans mon esprit (et je ne dois pas être le seul), le grand prêtre de la première cité d'or et père d'Esteban est mort en sauvant l'humanité des ravages du grand héritage profané par les Olmèques à la fin de la saison 1 - ne serait-ce que de causes scientifiquement explicables, puisque nous voyons son masque d'or fondre, et sachant que l'or fond à plus de 1000 degrés Celsius, on voit mal comment il aurait pu survivre ! La cerise sur le gâteau est de le voir arriver (à la fin de l'épisode 26), accrochez-vous bien... dans la machine volante des Olmèques, machine qu'il a (selon Mendoza) réparée lui-même, machine pourtant pratiquement détruite par le système de défense de la première Cité d'Or - ou l'art consommé jusqu'à l'écoeurement de vouloir rallier les fans de la première heure, quitte à oublier tous les soucis de cohérence imaginables. Bref, si le retour du père d'Esteban offre certains avantages scénaristiques, il est rendu extrêmement bancal de par les circonstances fort peu plausibles qui l'entourent...

 

Voilà, j'ai tenu bon. Je voulais aller jusqu'au bout de cette saison 2 pour me faire un avis tranché, et je me le suis fait. Je pense donc que je n'irai pas plus loin et que j'en resterai à ma bonne vieille saison 1 qui, à défaut de se terminer de matière totalement satisfaisante (comme je l'ai expliqué ci-dessus), aura toujours le mérite de me transporter dans un univers à part : l'univers de mon enfance...

 

Au revoir, les Mystérieuses Cités d'Or, mais pas à bientôt...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Olivier 11/02/2016 12:58

Pour la troisieme saison, il me semble qu'ils ont prévus d'inclure deux cités d'or !!! D'abord une au Japon et une autre en Mésopotamie...

environ une cité toutes les 13 épisodes...

laféecocon 10/11/2013 22:52

Très bonne critique détaillée, aiguisée et tranchante. Je n'ai pas suivi tous les épisodes mais il est vrai que le charme n'opère plus. Il est vrai que les personnages n'ont aucune profondeur. Ils en font beaucoup trop que ce n'est même plus drôle. Dommage.